top of page
Démarche

Je crée des pièces en porcelaine et plus particulièrement en porcelaine-papier.

J'observe autour de moi des curiosités architecturales, végétales et minérales. Humaines parfois.

Quand je commence à modeler la terre, il y a l'intention spontanée de donner corps à un volume repéré mais surtout à la trame imaginée sous la surface.
C'est en imaginant une structure essentielle que j'élabore une forme.


C'est une histoire de lignes, de pleins et de vides, qui peu à peu créent leur propre rythmique. 
S'y ajoute une recherche entre densité et légèreté que la porcelaine favorise.

 

Souvent le blanc singulier de la porcelaine me suffit.
La couleur intervient pour faire naître un contraste ou souligner un détail.

Tout au long du processus, la lumière est centrale. Elle sert de révélateur.


 

Technique

 

Je construis mes pièces à la main, sans tour de potier.
J'utilise différentes techniques de modelage, dont celle du colombin.
Quand j'assemble les colombins, je le fais sans viser 
l'exacte mesure. Je laisse agir la souplesse de la terre.

Actuellement, je travaille la porcelaine-papier.
Quelques pourcents de fibres végétales mélangés à la pâte de porcelaine améliorent sa plasticité. Pendant la première cuisson (950°), ces fibres brûlent et seule reste la porcelaine allégée, poreuse, prête à recevoir un émail.

La cuisson finale, à haute température (1250°/1300°), transforme définitivement la pièce créée et délivre un message chaque fois différent.

 

 Parcours

Après des études littéraires et en parallèle à un travail dans l’enseignement et l’édition, je me suis peu à peu orientée vers les arts plastiques.
Par besoin vital d’être en contact avec la matière et de trouver un autre langage que celui des mots.

J'ai suivi un apprentissage en sculpture et céramique en académie.
Des stages avec des céramistes inspirants sont venus au fil du temps compléter ma formation.

Mon atelier est installé du côté de Waterloo, en Belgique.

bottom of page